Nous partons faire un tour . . .

samedi 23 mai 2020

Dernier voyage

l J’ai déjà évoqué la période dépressive d’un retour d’une grande croisière. J’avais indiqué les différents modes de traitement d’une telle dépression et les moyens que nous avons choisis pour pallier une telle situation. Ceci est appliqué et notre dépression post- croisière en bonne voie de guérison. Alors, ne me voyez pas pessimiste dans le titre choisi pour cet article. Il ne s’agit que de la dernière partie de notre voyage. Après avoir posé les pieds sur le quai de la Joliette, nous avons rejoint notre havre de paix à Tamaris,... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 8 mai 2020

La mer me manque

Hier, j’ai fait une sottise. C’était interdit. Je suis sorti du confinement. En passant près des Sablettes, j’ai arrêté ma voiture, ma Twingo rose. Une envie subite, une pulsion, je suis allé voir la mer. J’étais à plus d’un kilomètre de mon domicile. Une sottise vous dis-je. J’en avais besoin. Par un bout de rue tranquille, une impasse, je suis allé vers la plage. Je ne suis pas allé sur le sable, c’est interdit. Je suis seulement resté sur le bout de la promenade. J’étais seul, enfin presque, deux ou trois couples se promenaient,... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 28 avril 2020

La croisière immobile

    Après un moment de vie exceptionnelle, il reste le retour. Avec le retour, il reste le rangement. Les vêtements doivent retourner dans leurs placards. Il y a ceux que nous avions emportés et ceux que l’on a glanés sur place au fil des escales, sur les marchés ou dans les boutiques. Il y a le tri des souvenirs matériels, ces achats coup de cœur d’un moment. À qui allons-nous offrir ceci ? À qui allons-nous offrir cela ? Toute une réserve de sourires et d’embrassades. Il est merveilleux de réaliser un grand... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 22:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 27 avril 2020

Retour au pays

  Dans notre pays, sommes rentrés. Une navigation, quatre mois à rêver. Fin avril, avons accosté Dans la cité phocéenne La belle Méditerranéenne. Avons connu des pays merveilleux, Des lieux envoutants pour nos yeux. Avons visité des merveilles Pour que nos souvenirs étincelles. Pierre me tenait la main Ensemble, nous étions bien J’étais bien sûr éblouie Et mon cœur en fut ravi. Le pays a bien changé  De notre départ à l'arrivée  Aujourd’hui, sommes confinés Dans le sud, près de la base navale Pas loin... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 19:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 22 avril 2020

Ce n’est qu’un au revoir

  (Écrit confortablement en soirée à Tamaris)   La tempête sanitaire était bien installée sur la France ce lundi matin. Un ciel bas, une pluie froide mouillait les ponts supérieurs du Magnifica. La météorologie était triste de voir la fin d’un merveilleux voyage. Le froid faisait trembler les rares photographes qui, avec moi, voulaient immortaliser cet instant du retour. À l’intérieur du bateau, l’ambiance était plus chaleureuse. C’était le temps du dernier café partagé, d’une dernière embrassade. La distance de sécurité... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 12:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 17 avril 2020

Fin de voyage

  S’il y a une chose que je ne perdrais jamais, ce sera mon sourire. Pour le reste, vous pouvez tout me voler. Nous avons effectué une longue navigation depuis Colombo pour nous diriger vers la méditerranée. Après avoir longé la côte sud-ouest de l’Inde, nous avons traversé l’océan indien, une partie de la mer d’Arabie, pour arriver à l’entrée du Golfe d’Aden. Ces quelques jours se sont passés agréablement, le matin pour moi séance sportive, pendant que Pierre dans la cabine écrivait. Nous nous retrouvons pour aller au SPA,... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 16:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

jeudi 16 avril 2020

Intermède pour un con

  J'étais à peine à mes premiers pas Que déjà, il n’y eu pas de confusion J’étais tombé bien bas, Je n’étais qu’un petit con.   Ah, où est passé le temps Où plein de compassion Je créais un printemps. Je n’étais que jeune con.   Puis est venu l’adulte Dos chargé d’ambitions Est venue la chute. Je n’étais qu’un gentil con.   Le chômage est arrivé Absentes, les motivations Vite, j’ai été fauché. Je n’étais qu’un pauvre con.   Patates en abondance Deviennent abomination Kilos en abondance. ... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 18:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 15 avril 2020

Une existence bien remplie

  Que faire pendant le confinement ? Je vous l’ai déjà dit, moi, j’écris. Je retrouve même de vieux textes. Alors, je vous livre celui-ci pour que votre existence confinée soit bien remplie.   Dans la cour de récréation d’un lycée, un professeur de philosophie aime venir s’asseoir sur un banc au fond de la cour. De là, il aime regarder évoluer ses élèves. Depuis longtemps, il a su tisser des liens avec les jeunes et plusieurs d’entre eux viennent régulièrement se mettre autour de lui pour le questionner, lui demander... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 09:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 14 avril 2020

Fin de croisière

  Une vie sans amour est une vie sans couleur disait le poète. Sur notre chemin beaucoup de couleurs nous avons rencontrées. A nos yeux, beaucoup de couleurs se sont offertes.   Sur le haut de la mer rouge, ancre posée, lentement le bateau bouge et s’arrête. Au bout du regard, la terre des Pharaons, entrevue depuis le dernier pont. On approche la terre, dans quelques jours, sera la fin de croisière qui bouclera ce Tour du Monde sur les mers.   Nous avons navigué en Atlantique, connu les vagues du Pacifique,... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 17:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 14 avril 2020

Bonbons à la menthe

              Seuls, appuyés à la rambarde arrière, sur le plus haut pont du bateau, nous regardons le sillage qu’il trace sur la mer. Le temps s’étire sur cette fin de journée. Tous deux, main dans la main, nous restons face à l’immensité. Silencieux à regarder cette ligne rouge du couchant. Un bateau au loin navigue, nous ne savons vers quelle destination, quel port ou quels espoirs. Dans la douceur du soir, face à tant de simples beautés les souvenirs nostalgiques,... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 09:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 10 avril 2020

Tempête ataraxique

  J’aime bien mes oxymores. Ils me rassurent. Ils me permettent de regarder les évènements dans leur ensemble. Picasso, dans la maitrise de son art, a peut-être voulu cela en posant sur une même toile différentes faces de la chose représentée. Jacques me dira certainement que je n’ai toujours pas compris l’art de Picasso. Ce bel hidalgo, dans son art, a connu une grande réussite, ce qui n’est pas mon cas. Quelle différence éloquente ! Alors, je reste modeste avec mes fantaisies scripturales. Le quart d’heure d’information... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 07:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 8 avril 2020

La Vie

    « Les vertus se perdent dans l’intérêt personnel comme les rivières se perdent dans la mer » Franklin D.Roosevelt   La plupart des êtres dans le monde sont confinés, soit chez eux, soit dans des espaces médicaux, soit dans d’autres lieux suivant leur situation et position géographique, étant donné que les gouvernements du monde entier ont renforcé les mesures de santé et de sécurité publiques pour protéger les populations locales et contenir la propagation du virus   Personnellement, nous sommes... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 12:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 7 avril 2020

Le poisson fripon

  Savez-vous, qu’un matin d’avril ? Un joli poisson aux écailles bleues, Vint planter sa banderille Sur le front, entre les yeux D’une carpette amoureuse. Tendant ses nageoires de tendresse, Dans un élan de folle ivresse, Tous les deux, ils partirent Dans les algues, se divertir.   © Pierre Delphin – 1er avril 2020      
Posté par annie-pierre à 04:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 6 avril 2020

Tourne mon amie la terre

  Eduardo faisait calmement tinter les glaçons dans son verre de Caïpirinha, quand il me questionna dubitatif, les cordes vocales agressées par les vapeurs d’alcool. Dis-moi : Une terre finie, peut-elle supporter un projet infini ? Je restai un instant dans le silence de l’isolement et je conclus que l’alcool commençait à avoir un effet particulier dans ce bel esprit brésilien. Mais, que l’oxymore est agréable lorsqu’il m’entraîne au bout de la terre, au bout de cette sphère perdue dans un infini méconnu. Sur elle, minuscules... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 12:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 4 avril 2020

Commentaires

  Le but, la finalité d’un blog, c’est d’écrire, d’écrire encore. Je suis un cabotin, je l’assume. Si j’écris, c’est aussi dans l’espoir d’être lu et bien sûr commenté. Alors, merci à tous ceux qui, à l’aide d’un clic, ont ouvert la case commentaire pour y laisser un bout de leur pensée. S’il m’est agréable d’écrire, il m’est tout aussi agréable de vous lire. Un blog de voyage est là pour commenter nos journées, ce que nous voyons, ce que nous vivons. Nous finissons notre troisième mois de voyage. Déjà ! Quand nous avons tourné... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 07:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
vendredi 3 avril 2020

Carotin le lapin coquin

  Dans la clairière, on discute beaucoup. Et patati et patata, et ceci et cela. Généralement, les lapins se réunissent vers la source. À cet endroit, il y a toujours quelque chose à grignoter et de la bonne eau fraîche à boire. Et puis, ce qui est rassurant, rarement, les chasseurs s’aventurent vers cette clairière. Chaque lapin discute de ce qui est bon à manger, du beau temps et du mauvais temps. Des réserves pour l’hiver. Ils discutent, ils discutent. Et puis il y a Pépé Lapin, un vieux lapin devenu presque blanc à cause de... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 11:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 30 mars 2020

Passage chez le photographe

  à Sydney, nous n'avons pas pu débarquer. Alors, nous sommes passés dans notre salle de bain. Nous avons rafraichi les surfaces, aligné les cheveux, donné un petit coup de peinture. Dans la garde robe, nous avons choisi de belles tenues. bras dessus, bras dessous, nous sommes allé voir notre ami Andréa le photographe du bord. un artiste turinois. Voilà donc une partie de son travail.            
Posté par annie-pierre à 11:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 29 mars 2020

Je reviens chez nous

Ce matin, comme souvent après une nuit douce et tranquille, des notes de musique me trottaient dans la tête. C’est le moment heureux du réveil, prélude d’une belle journée. Une chansonnette s’est imposée sans être invitée. Je l’avais chantée en chorale il y a bien longtemps. Je n’en ai retenu que les premiers vers et la mélodie. À l’instant où j’écris, j’ai oublié le nom de l’auteur, mais la première phrase dit : « Fait du feu dans la cheminée, je reviens chez nous ». J’en aime les mots, j’en aime le sens. Le besoin de... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 10:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 29 mars 2020

Souvenirs

 « Un voyage de mille lieues commence par un pas » Lao Tzu En termes de souvenirs, nous vivons un voyage dans le monde nautique qui marquera nos mémoires.  Un voyage parfois, ce n’est pas grand-chose, une brochure que l’on feuillette pour trouver la destination idéale, pour vivre un rêve, une longue aventure. Un voyage pour voir de quoi le monde est fait, pour voir le sourire d’inconnus au coin d’une avenue, découvrir des lieux, des sites, un passé, un présent, un avenir. Un voyage c’est souvent ça, de... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 25 mars 2020

Refuge

    L’écriture est-elle un refuge ? Ce matin, je viens me lover dans mes cahiers comme dans un cocon sécurisé. Je suis sur le pont 13, à l’air du large. Le ciel est légèrement couvert, comme un voile de tristesse. Ce matin, j’ai profité du soleil matinal sur le balcon, tranquille. Tôt ce matin, j’ai ouvert le rideau, Annie finissait sa nuit. Depuis hier au soir je savais que nous naviguions vers le nord-ouest. Le soleil était en face de moi. Les dernières brumes de mon sommeil se sont vite dissipées. Si le soleil... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 10:22 - - Commentaires [11] - Permalien [#]