Vivre en exil sur un bateau pendant quatre mois est une expérience presonnelle et une expérience de couple. Alors nous laisserons traîner ici nos pensées vagabondes.

vendredi 3 avril 2020

Carotin le lapin coquin

  Dans la clairière, on discute beaucoup. Et patati et patata, et ceci et cela. Généralement, les lapins se réunissent vers la source. À cet endroit, il y a toujours quelque chose à grignoter et de la bonne eau fraîche à boire. Et puis, ce qui est rassurant, rarement, les chasseurs s’aventurent vers cette clairière. Chaque lapin discute de ce qui est bon à manger, du beau temps et du mauvais temps. Des réserves pour l’hiver. Ils discutent, ils discutent. Et puis il y a Pépé Lapin, un vieux lapin devenu presque blanc à cause de... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 29 mars 2020

Je reviens chez nous

Ce matin, comme souvent après une nuit douce et tranquille, des notes de musique me trottaient dans la tête. C’est le moment heureux du réveil, prélude d’une belle journée. Une chansonnette s’est imposée sans être invitée. Je l’avais chantée en chorale il y a bien longtemps. Je n’en ai retenu que les premiers vers et la mélodie. À l’instant où j’écris, j’ai oublié le nom de l’auteur, mais la première phrase dit : « Fait du feu dans la cheminée, je reviens chez nous ». J’en aime les mots, j’en aime le sens. Le besoin de... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 10:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 29 mars 2020

Souvenirs

 « Un voyage de mille lieues commence par un pas » Lao Tzu En termes de souvenirs, nous vivons un voyage dans le monde nautique qui marquera nos mémoires.  Un voyage parfois, ce n’est pas grand-chose, une brochure que l’on feuillette pour trouver la destination idéale, pour vivre un rêve, une longue aventure. Un voyage pour voir de quoi le monde est fait, pour voir le sourire d’inconnus au coin d’une avenue, découvrir des lieux, des sites, un passé, un présent, un avenir. Un voyage c’est souvent ça, de... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 25 mars 2020

Refuge

    L’écriture est-elle un refuge ? Ce matin, je viens me lover dans mes cahiers comme dans un cocon sécurisé. Je suis sur le pont 13, à l’air du large. Le ciel est légèrement couvert, comme un voile de tristesse. Ce matin, j’ai profité du soleil matinal sur le balcon, tranquille. Tôt ce matin, j’ai ouvert le rideau, Annie finissait sa nuit. Depuis hier au soir je savais que nous naviguions vers le nord-ouest. Le soleil était en face de moi. Les dernières brumes de mon sommeil se sont vite dissipées. Si le soleil... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 10:22 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
lundi 23 mars 2020

Errances

  Aujourd’hui encore, le titre n’est pas l’exact reflet de la réalité. Notre bateau poursuit sa route, toute droite. Nous traversons d’est en ouest au sud de l’Australie. À notre gauche, loin, le plateau antarctique plusieurs jours de navigation pour rejoindre le port de Fremantle afin de passer à la station-service et au supermarché. Nous ne descendrons pas, personne ne viendra à bord, c’est la règle. Ensuite grande traversée en diagonale de l’océan indien. Là, le mot errances reprend ses droits. Il y a quelques jours, Dubaï... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 06:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 18 mars 2020

Que faire ?

    Que faire... Quand il n'y a rien à faire... Pourquoi pas un poème en vers ? Pour exprimer ma déception.   Calfeutrée sur mon balcon Ou tout en haut sur le pont Je scrute le bel horizon.   Pendant toute notre navigation Les flots portent ma maison Bousculent les poissons.   Le commandant a pris sa décision : Ne voguons plus par seule passion Le virus élude toutes nos excursions.   Finis nos rêves lointains d’évasion Les ports refusent notre maison Il faut bien se faire une... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 07:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 17 mars 2020

Prison dorée

  Ce matin, pour écrire, je suis au soleil de l’Australie. Je tourne la tête, l’opéra de Sydney déploie ses ailes, prêt à s’envoler vers les cieux où les nuages sont des arpèges et les notes s’accrochent sur les rayons du soleil en émettant de profonds soupirs. Oui, je suis un peu poétique ce matin, il y a des moments ainsi. Je suis sur un beau bateau, la vie y est confortable. Près de moi, des gens s’allongent sur des transats, la peau exposée au soleil à la recherche d’une teinte plus soutenue. Qui a parlé de prison... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 02:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 14 mars 2020

La vie est faite d’imprévus

  Un tout petit virus, au joli nom de Coronavirus, met la vie au ralenti se permettant de perturber notre tour du monde, préparé et organisé depuis un an. Les coronavirus font partie d’une famille de virus susceptibles d’être à l’origine d’un large éventail de maladies. Chez l’Homme, ces maladies vont du rhume banal à une infection pulmonaire sévère, responsable d’une détresse respiratoire aiguë.  Début janvier 2020, date du début de notre tour du monde, la découverte d’un nouveau coronavirus (COVID-19) en lien avec des... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 08:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 13 mars 2020

La vie à bord

  « Un navire est un monde et l’océan est l’azur incommensurable dans lequel il flotte » Thomas Knox   Lorsque mes proches furent informés de notre tour du monde, certains me firent remarquer : quatre mois c’est long enfermé sur un bateau, vous allez vous ennuyer…. Voici ma réponse à ces interrogations. Voici plus de deux mois que nous naviguons pour des destinations de rêves sur un navire luxueux. Nous avons établi nos points de repère dans cet immense navire et dans notre charmante cabine, à aucun... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 08:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 10 mars 2020

Il était une fois . . .

  La vie d’un rat, cela est peu connu, peut être très difficile. Beaucoup plus que la vie d’un chien qui, comme le rappelle le dicton, n’est pas du tout facile. Ce rat, que ses parents, des gens de basse souche, par manque d’imagination, avaient appelé Raton. Il faut dire tout de suite que Raton eut la vie dure dès son enfance. Pourtant ses parents avaient un bon métier ! Ils faisaient la lessive pour tout le quartier de la grande ville. Aussi, dès que Raton eu une taille suffisante, un soir après le travail quotidien, ils... [Lire la suite]
Posté par annie-pierre à 23:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]